Un homme avec un regard lointain vers l'horizon

Correspondances


Hugo Roellinger présente son premier livre « Correspondances »  

Lorsqu’on naît à Cancale, que l’on est profondément attiré par la mer à tel point qu’on veut devenir surfer professionnel puis marin marchand, que l’on grandit comme fils du « magicien des épices », qu’on brûle d’envie de rendre le mystère et la beauté de la mer par le biais de l’expression culinaire, cela donne un cuisinier comme Hugo Roellinger.

Ses créations, délicates, vibrantes, tout en mouvement, en écho avec la mer, sont une vraie ode à la nature qui nous entoure.

Dans cet ouvrage, Hugo Roellinger fait découvrir à son lecteur son univers créatif, son territoire et sa cuisine, de manière intime et sincère.

Afin d’être fidèle à son approche créative, il présente uniquement des recettes de 51 liquides de saison, huiles parfumées et vinaigres infusés. Les 70 plats conçus à partir de ces liquides sont « contés » par Hugo Roellinger. 



« Correspondances » est aussi militant dans sa réalisation et dans sa conception.

Il est d’abord une ode au temps long, celui des quatre saisons, du temps qui passe, refusant la précipitation. 

Pendant plus d’une année, Hugo Roellinger et Ryoko Sekiguchi se sont entretenus des heures durant à Cancale. Ces dialogues ont été retranscrits par la plume poétique de Ryoko Sekiguchi offrant au livre une narration unique.

Lorsqu’il a commencé à imaginer ce livre, Hugo Roellinger avait une exigence, celle de proposer un livre uniquement avec des photographies en argentique. Ce sont des tirages de l’instant et de l’instinct qui tentent de retranscrire la « justesse émotionnelle » du plat plutôt que sa perfection esthétique. La talentueuse photographe Anne-Claire Héraud a accepté de relever le défi.

Hugo Roellinger a fait appel à la maison d’édition Sur La Crête, installée à Nantes et spécialisée dans l’édition de photographies argentiques. Le livre est imprimé à Rennes.

On peut lire ce livre bien évidemment comme un livre de cuisine, mais aussi comme un manuel pratique d’alchimie qui permet de transformer le liquide en des huiles et vinaigres odorants qui parfument nos plats. On peut découvrir cet ouvrage comme une multitude de reportages sur le monde de l’artisanat et des producteurs, comme un roman graphique sur la Bretagne ou encore comme un récit savoureux d’une âme pure en échange avec les êtres vivants.


Couverture du premier livre de Hugo Roellinger

Correspondances en précommande